Dernier article

Graffiti Art #36 : en kiosques!

Graffiti Art 36

En couverture de GA 36, Matt Gondek et sa « famille nucléaire » nous raconte une nativité en « creux » pour ces fêtes de fin d’année 2017. Notre nouveau dossier aborde la question de l’appropriation du Pop qui voit de plus en plus d’artistes inviter Mickey ou les Superhéros en guest stars de leurs œuvres. Plus calmes et méditatifs sont les paysages urbains de Stéphanie Buer ou les toiles apaisantes de Philippe Hérard. De pop, il est encore question avec une première interview de fond avec Hebru Brantley, le kid de Chicago parti à la conquête du monde grâce à son héros adolescent et aviateur. Nous prenons aussi des nouvelles de Brusk dont les nouvelles incursions vers le volume nous intriguent et nous enchantent. Autre motif d’émerveillement, les dessins obsessionnels de détails de Ben Tolman saisis au moment même où commence son premier solo show à Paris. Nous avons fait aussi le chemin jusqu’à Zürich, pour rencontrer Julien Kolly, le galeriste de référence de la ville et aussi un défenseur acharné du graffiti et de l’abstraction. Un peu plus au Sud, mais toujours en Suisse, Saype nous épate avec ses fresques géantes peintes à même les alpages. Les média sont investis sous toutes leurs formes par les artistes du mouvement comme le révèlent nos rencontres avec Lenz, qui a fait de la brique Lego son moyen d’expression du moment. Notre voyage s’achève au Portugal avec Add Fuel qui produit lui des œuvres urbaines géantes à base de céramique, organisant un dialogue envoutant entre le passé et le présent. Un numéro qui interroge une période inquiétante et révèle des mutations plutôt exaltantes.

Graffiti Art #35 : en kiosques le 28.09 !


Ce numéro 35 démarre fort sur une couverture dédiée au duo allemand Low Bros et à leur loup emblématique.  Après quelques expéditions américaines, nous revenons sur les rivages européens avec une visite au Festival Nuart en Norvège et Upeart en Finlande. Ces murs qui viennent du froid explosent les limites du genre avec brio. Un espagnol s’est invité à Marseille et c’est l’occasion d’une rencontre de fond avec Gonzalo Borondo alors qu’il prépare son show monumental, « Matière Noire ». Exclusif ! Un autre espagnol installé à Berlin, Vermibus nous entraine dans ses interventions anti-publicitaires et imprime dans notre psyché ses visages « d’anti-beauté » comme autant de trous noirs nous renvoyant au désespoir de la société consumériste. Amandine Urruty nous entraîne à la suite de Jérôme Bosch dans ses fresques foisonnantes qui rappellent que l’enfer est pavé de bonnes intentions. Quant à l’allemand Hendrik Czakainski,  il piste les images de catastrophes captées par les satellites pour produire d’émouvants volumes où s’expriment les désordres d’un monde devenu un peu trop dense pour l’être humain. Le français Ludo nous ramène vers la critique sociale en mobilisant ses insectes technoïdes à dominante verte et fort accent d’ironie.  Nous enquêtons ensuite l’irruption de l’art urbain dans les musées dans un dossier qui laisse de coté la question de la légitimité pour se focaliser sur les lieux, les collections et la vague toujours plus forte du mouvement en cours. Enfin, dans un détour par Los Angeles, nous visitons la galerie Thinkspace et Andrew Hosner, son patron, qui nous raconte comment il applique au commerce de l’art les technique des producteurs du rock métal. Un numéro qui nous annonce un automne combatif, transgressif et beau.

Graffiti Art #34 : en kiosques !

GA#34 cover

Voici un nouveau numéro d’été qui donne la part belle aux réalisations murales de tout ordre à l’image de 2KM3 à Saint-Gervais, ainsi qu’à la diversité de la scène internationale. Avec un dossier consacré au médium enfantin de la craie, on découvre la beauté dans la simplicité, mais aussi ses larges possibilités. On s’intéresse également au MaCO, le musée à ciel ouvert de la ville de Sète, à l’occasion de la dixième édition du festival K-Live, célébrant plus d’une trentaine de réalisations dans la ville, à échelle humaine.

En couverture de ce numéro estival, s’affiche une sublime œuvre de l’artiste américaine Audrey Kawasaki, entre caractère et séduction. Un esprit combattif que l’on retrouve dans l’interview du Français expatrié aux États-Unis, WK Interact, qui raconte à cœur ouvert son parcours intime comme professionnel et resitue son œuvre majeure dans l’histoire du street art. Dans d’autres sphères moins urbaines, le Hawaïen Hula rend hommage à la biosphère en inscrivant son travail dans des paysages naturels à la beauté sans pareil. Dans un autre registre, l’artiste contemporain Charles Pétillon engage un dialogue hypnotique avec le spectateur dans des installations immersives faites de ballons blancs. Le Californien Andrew Schoultz nous fait voyager quant à lui, grâce à ses inspirations asiatiques et médiévales, dans un univers esthétique riche de symboles alors que l’on se perd dans la richesse graphique des dessins et peintures de l’artiste nantais Pez, un sourire en coin. Enfin, on pénètre dans l’atelier de l’artiste espagnol Belin comme si on se retrouvait chez un peintre classique du XXe siècle, rehaussant le genre du portrait au rang qu’il mérite. Enfin, comme dans chaque numéro, vous pourrez découvrir notre sélection de livres, d’éditions limitées, d’expositions et de foires à ne pas manquer entre juillet et septembre, mais aussi notre sélection d’artistes émergents tels que Johannes Mundiger, Justin Lovato, Strook, Linus Lundin, Mattia Lullini et Anne-Laure Maison. Nous vous souhaitons une bonne lecture où que vous soyez, sur une plage, au bord de la piscine, à une terrasse, ou bien en salle de pause au bureau ! Et surtout, nous vous souhaitons de passer un très bel été !

Graffiti Art #33 : en kiosques !

GA#33 cover

Au sommaire de ce numéro du printemps 2017, un dossier spécial consacré à l’édition 2017 de la foire parisienne devenue incontournable, Urban Art Fair, proposant une interview de son fondateur Yannick Boesso, des portraits de galeristes ainsi qu’une sélection d’œuvres. On plonge ensuite dans un univers pictural fait de pixels avec l’artiste français Kan du groupe Da Mental Vaporz qui s’affiche avec une œuvre engagée s’affichant en couverture de ce numéro. L’artiste espagnol Axel Void nous dévoile ensuite son univers à la fois sombre et humaniste au travers d’une longue et riche interview. L’artiste anglais Remi Rough, inscrit dans le mouvement du Graffuturism, vient ensuite raconter son parcours et ses problématiques créatives. On (re)découvre l’artiste culte Invader grâce à son exposition du Musée en Herbe qui enchante les petits comme les grands tandis que l’on rentre dans l’atelier de l’artiste parisien Arnaud Liard, un talent à suivre. Gabriel Dawe, quant à lui, tisse ses œuvres arc en ciel à travers l’espace public comme celui des galeries et des musées avec une poésie sans pareil. Enfin, on découvre le POW! WOW! sous toutes ses facettes : à la fois festival d’art mural, initiateur de projets d’expositions, concerts, ateliers et rencontres à travers de nombreux sites à travers le monde. Si nous vous donnons également à voir les plus beaux murs peints du moment côté outdoor, nous nous intéressons également aux art news incontournables (Banksy, Jonathan LeVine, Mark Ryden, Dan Witz, 9e Concept, Nasty…), aux plus belles éditions limitées du moment ainsi qu’aux dernières sorties de livres. Enfin, nous vous recommandons plus de 40 évènements à voir : expositions de galeries et musées, mais aussi les foires et les ventes aux enchères incontournables.

Commandez Graffiti Art magazine #33 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #32 : en kiosques !

GA#32 cover Andrew H

Au sommaire de ce premier numéro de 2017, un dossier sur les artistes utilisant le medium du bois avec une mise en avant des artistes Graphic Surgery,, Steph Cop, Haroshi, Taku Obata, AJ Fosik et Arne Quinze, mais aussi Vincent Mauger, Faile, Jaime Molina, Hilary White et Michael Zelehoski. À travers ce matériau à la fois ancestral et contemporain, les artistes démontrent la permanence du vivant.

On plonge ensuite dans la dimension typographique et calligraphique du post-graffiti avec le pionnier du graffiti européen Niels Shoe Meulman et le graffeur parisien Swiz. On aborde la dimension onirique de la figuration avec deux artistes asiatiques, tous deux expatriés à Los Angeles, Andrew Hem et Yoskai Yamamoto. Notre imaginaire continue de voyager à travers les structures aériennes de l’Italien Edoardo Tresoldi. L’on se prend à sourire face aux créations pop et contemporaines de l’Américain Jerkface. On rentre dans l’intimité de l’atelier d’Isaac Cordal, puis de l’histoire de Psyckoze et des catacombes. Si nous vous donnons également à voir les plus beaux murs peints de l’hiver côté outdoor, notre rubrique indoor “Une œuvre, un artiste” permet de partir à la découverte d’artistes émergents comme Anna Taratiel, Frau Isa, Dourone, Zenoy, Henrik Uldalen, Gleo, Michael Vasquez. Nous nous intéressons également à l’exposition Brassaï Graffiti s’étant tenue au Centre Pompidou, aux art news incontournables et aux plus belles éditions limitées du moment et aux dernières sorties de livres. Enfin, nous vous recommandons plus de 40 expositions à voir en ce début d’année en galeries et musées et les foires incontournables.

Commandez Graffiti Art magazine #32 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Le Guide de l'art contemporain urbain 2016

Imprimer

Suite au succès de cette édition mise à jour chaque année, l’équipe de Graffiti Art réitère en 2016 en proposant pour la cinquième année consécutive son Guide de l’art contemporain urbain. Avec une toute nouvelle formule bilingue français / anglais, Le Guide de l’art contemporain urbain 2016 regroupe cette fois une sélection plus restreinte d’artistes correspondant aux véritables coups de cœur de la rédaction : 54 artistes français et internationaux. Quatre pages sont dédiées à chacun à travers un texte biographique analytique, une fiche informative sur la bibliographie de l’artiste, ses dernières expositions et les galeries chez qui on peut trouver son travail. Soit autant de talents émergents et semi-émergents et de noms à suivre sur un marché de l’art aujourd’hui difficilement lisible par le grand public tant les artistes sont nombreux et aux parcours différents.

Également à découvrir dans ces pages : - le prix de l’art urbain allant de 100 à 50 000 euros - un index mondial des galeries proposant de l’art urbain

Avec : 1010, 2501, Addam Yekutieli (Know Hope), Adnate, Alex Yanes, Akacorleone, Andrew Hem, Andrew Schoultz, Askew, Aurel Rubbish, Bault, Cinta Vidal, Cisco Merel, Collin Van der Sluijs, Ella & Pitr, Felipe Pantone, Fintan Magee, Gilbert1, Gris1, Hebru Brantley, Hiroyasu Tsuri (Twoone), Hopare, Hyuro, James Bullough, Jan Kaláb, Jana & Js, Jeroen Erosie, Joe Iurato, Joram Roukes, Katre, Kenor, L7M, Lauren YS, Levalet, Markus Genesius (Wow123), Maye, Mesa, Michael Reeder, Moses & Taps, Nuria Mora, Okuda, Pejac, Philippe Herard, Renk, Ratur, Rubin 415, SatOne, Sebas Velasco, Sit, Snik, Swiz, Vermibus, Vesod, Zest.

Graffiti Art #31 : en kiosques !

Imprimer

Au sommaire de ce numéro de rentrée 2016, un dossier sur les interventions textuelles dans l’espace public avec une mise en avant des artistes Sean Hart, Maisemenos, Rero, Skki© et Spy ainsi que Tania Mouraud, Know Hope, John Fekner ou Filipo Minelli. Drôles, riches de sens, engagés, ces textes interpellent le passant dans la rue et font réfléchir.

Ensuite, on se plonge dans l’univers d’un des pionniers français du pochoir, Jef Aérosol, qui nous livre une interview historique à la veille de son exposition personnelle à la galerie parisienne Laurent Strouk, revenant sur son parcours, ses fondamentaux et ses références. On découvre ensuite les recherches typographiques et figuratives du Portugais Akacorleone s’exprimant aussi bien dans l’espace public qu’en galerie. Son approche du volume sous la forme d’installations anamorphiques ou au travers de son exploration des matières telles que le Plexiglas l’inscrit parmi les artistes émergents à suivre de près après sa seconde exposition à la galerie Underdogs de Lisbonne. L’Italienne Martina Merlini donne à voir quant à elle un travail axé sur la matière organique, un langage inspirée par la perfection des formes présentes dans la nature. Son interview nous permet de plonger dans sa réflexion sur le processus artistique et la valeur de la notion de collaboration – expériences avec des artistes tels que Moneyless, Sten Lex ou Tellas. Puis, direction Miami, dans l’atelier de l’artiste Alex Yanes à la découverte de ses œuvres fantaisistes et colorées en 3D. Un ancien rider qui développe un univers de bois sculpté aux multiples références au hip-hop et à la skate culture. Le jeune Sebas Velasco, sorti depuis peu d’un long cursus artistique spécialisé en peinture, donne à voir un travail de peinture à l’huile extrêmement riche en ressenti et très imprégné par la culture du graffiti et par l’espace urbain. Enfin, seconde femme artiste de ce numéro, la Portugaise Joana Vasconcelos affiche son appétence pour le chic et le grandiloquent au travers de ses sculptures en Viana, crochet de laine et tissu. Son travail s’inscrit de façon in situ dans l’espace d’exposition comme dans l’espace public et n’hésite pas, au-delà de son caractère esthétique, à dénoncer, quitte à se faire censurer.

Nous revenons également dans ce numéro sur nos expositions coup de cœur comme “Vitality and Verve: In the third dimension” curatée par la Thinkspace Gallery au Long Beach Museum, l’exposition personnelle de Miss Van au CAC Malaga en Espagne, la rétrospective historique d’Ernest Pignon-Ernest au MAC de Nice et “Artmossphere”, la seconde street art biennale de Moscou rassemblant la crème des artistes internationaux présentant installations et sculptures spectaculaires. Graffiti Art est également parti à la rencontre de l’artiste Add Fuel dans son atelier portugais à quelques kilomètres de Lisbonne au sein duquel il réalise ses céramiques. Notre rubrique “Une œuvre, un artiste” permet de partir à la découverte d’artistes émergents comme Philippe Hérard, Vermibus, Marc C. Woehr et Jon Fox. Côté actualité, Zevs s’attaque au patrimoine du Château de Vincennes et l’école 42 de Xavier Niel accueille un musée de street art. Enfin, notre nouvelle formule d’agenda vous donne accès à 45 expositions sélectionnées par la rédaction à ne pas manquer en galeries et en musées cet été et cette rentrée.

Commandez Graffiti Art magazine #31 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #30 : en kiosques !

GAM#30 Cover Tara McPherson

Au sommaire de ce numéro de l’été 2016, un dossier sur l’art miniature dans l’espace urbain (Joe Iurato, Pablo Delgado, Evol, Helen Nodding, Slinkachu et Isaac Cordal) qui permet de regarder différemment la ville.
Ensuite, on se plonge dans l’univers de l’Américaine Tara McPherson, star du toy design et du Pop Surrealism des années 2000, parmi les tous premiers artistes de la galerie Jonathan LeVine, qui montre un travail astrolunaire de toute beauté. Le Hollandais Collin Van der Sluijs mène quant à lui sa carrière depuis la fin des années 2000 ; 2016 marque son premier solo show d’envergure aux États-Unis. Ses peintures figurant portraits et animaux avec une délicatesse enfantine parfois proche de l’art brut représentent une magnifique découverte ! Plus funky, plus pinky, l’Américain Buff Monster nous signifie que c’est la saison de la crème glacée tandis que l’interview de Popay, plus sérieuse, nous permet de prendre la mesure historique de l’artiste français. Son apport à l’histoire du graffiti et dans une plus large perspective, de la peinture française est énorme. Enfin, l’occasion nous a été donnée pour son exposition rétrospective à la Fondation Maeght, de rencontrer Christo qui vient de terminer une nouvelle œuvre titanesque en Italie sur le lac Iseo. Un portrait sensible de l’artiste, qui, depuis la mort de sa partenaire Jeanne-Claude, ne fait que poursuivre une œuvre commune avec un amour sans précédent.
Comme dans chaque numéro, vous pourrez découvrir notre sélection d’artistes émergents au sein de notre rubrique Une œuvre, un artiste ; revenir sur nos expositions coup de cœur de la saison passée ; admirer et shoper notre sélection d’œuvres limitées. Enfin, notre nouvelle formule d’agenda vous donne accès à 45 expositions sélectionnées par la rédaction à ne pas manquer en galeries et en musées cet été et cette rentrée.

Commandez Graffiti Art magazine #30 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #29 : en kiosques !

GA#29 cover DFACE

Au menu de ce numéro printanier nous vous bon concocté un dossier sur les artivistes et sur la relation entre l’engagement et l’institutionnalisation de l’art, avec Ernest Pignon-Ernest, Blu, Escif, C215 et Luzinterruptus. Le londonien D*Face, l’artiste de notre couverture, retrace dans une interview l’évolution de sa démarche artistique ; de son rêve d’enfant – rêve d’Amérique et de graffiti – à la réflexion qu’il mène aujourd’hui autour de la pop culture. Kim Jung Gi, génie du dessin devenu « performer graphique », raconte son histoire et son travail. Plongez sans hésitez dans l’imaginaire d’Agostino Iacurci, l’italien qui appréhende le muralisme comme un acte poétique. On découvre ensuite un portrait de l’artiste touche-à-tout mexicain Smithe qui continue de déconstruire notre réalité avec ses compositions fragmentées. Une troisième interview avec le français Thomas Canto nous invite dans son univers en trois dimensions où volume, abstraction et lumière s’entremêlent. Enfin, on se perd dans les mille et une rayures et formes géométriques de Daniel Buren, alors que le Bozar de Bruxelles lui consacre une rétrospective. Tandis que la galerie de Steve Lazarides fête ses dix ans d’existence, nous avons enquêté sur l’investissement à sept chiffres qu’il a récemment reçu d’un businessman qatari et sur le nouveau départ que cela représente pour cette galerie anglaise. Nous revenons également sur l’événement ayant marqué le mois de mars : Blu repeignant vingt ans de travail à Bologne, s’opposant ainsi à l’exposition Street Art Banksy & Co qui a elle seule suffisait déjà à soulever la question de la conservation des œuvres urbaines.
On découvre aussi l’atelier de Hopare, à proximité de Paris et nous vous faisons part de nos visites des expositions de Cleon Peterson à Hong Kong, Mode2 à Milan, Boris Tellegen à Bruxelles et du group show « Rough Cast » à la Colab Gallery. Pour finir, notre agenda des expositions de galeries et de musées vous permettra de ne manquer aucun événement d’ici l’été!
Commandez Graffiti Art magazine #29 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #28 : en kiosques !

GAM#28_Ron English

Au sommaire de ce numéro de l’hiver 2016, un dossier sur le Paper Art, ou comment les artistes arrivent à magnifier le support papier tout en volumes, avec Crystal Wagner, Antoine Casals, 1010, Nuria Mora, Mademoiselle Maurice, Ian Kuali’i. Pour vous réchauffer, cocoonez au fond de votre fauteuil et plongez dans l’interview de notre artiste de couverture, l’Américain Ron English, artiste militant de la cause Culture Jamming, détournant les codes de la Pop Culture et icones du capitalisme moderne. L’Australien Fintan Magee raconte son histoire et son travail, un artiste engagé sur la question du climat. Une troisième interview avec le Français Katre donne à voir une œuvre inspirée par les friches industrielles, ces lieux abandonnés en marge des villes, une œuvre à mi-chemin entre la peinture, la photo et le collage. On découvre ensuite le portrait du duo d’artistes suisse-italiens Nevercrew et leur production protéiforme allant de la peinture à l’installation sur les questions de l’environnement, tout en poésie visuelle. Les œuvres abstraites et géométriques du Polonais Nawer vous invitent à pénétrer ensuite l’univers du Grafffuturism dans des couleurs acidulées, teintées d’une douce musicalité. Enfin, les impressionnantes anamorphoses de Felice Varini, à l’échelle de la ville ou du bâti, propulsent le spectateur entre arts et mathématiques, dans les couleurs primaires des débuts de l’abstraction.
Pour prendre part (et parti) aux grandes questions qui agitent les habitants de notre jolie planète depuis la COP21, nous avons donc axé de nombreux sujets de ce numéro sur ce thème fondamental qu’est le climat et l’environnement. À lire ainsi l’interview de Shepard Fairey. Ensuite, retour en images sur les plus belles expositions de la fin 2015 avec Faith47, Finok, El Mac et Herakut, visitons l’atelier de Los Angeles de Kenny Scharf, et découvrons de nouveaux artistes au fil des pages Outdoor et Une œuvre, un Artiste ! N’oubliez pas non plus de consulter notre agenda en fin de numéro pour connaître les expositions à ne pas manquer en galeries et en musées durant tout l’hiver.

Commandez Graffiti Art magazine #28 sur notre boutique en ligne.

Graffiti Art #27 : en kiosques !

GAM#27_dozegreen

Au sommaire de ce dernier numéro de l’année 2016, un dossier sur les couples d’artistes à la ville comme à l’atelier (Jana & Js, 123 Klan, Ella & Pitr, Dabs Myla, Natalia Rak et Bezt, Koralie et SupaKitch). L’Américain pionnier du hip-hop Doze Green revient à l’occasion de son exposition parisienne à la Galerie Openspace sur son histoire et son parcours des années 70 à New York jusqu’à la Gold Country où il vit en autarcie à la tête d’une ferme biologique. Les artistes de ce numéro viennent majoritairement du graffiti et montre le chemin parcouru aussi bien au niveau stylistique que spirituel à l’instar de West Rubinstein, également pionnier du graffiti new-yorkais, faisant son grand retour sur la scène artistique avec une exposition remarquable à la 886 Geary Gallery de San Francisco. SatOne nous fait également part dans cette troisième interview de son esprit d’indépendance et de l’évolution formelle de son travail, appelé vers l’abstraction de couleurs. On découvre aussi Felipe Pantone installé à Valence depuis plusieurs années comme l’un des artistes le plus en plus en vogue sur la scène internationale, avec un travail abstrait marqué par l’histoire de l’art optique et cinétique. Henrique Oliveira, enfin, nous éblouit avec ses installations immersives in situ, représentant une véritable arme au service de la terre.
Nous revenons sur l’événement ayant marqué la fin de l’été et la rentrée : Dismaland à travers un portfolio, l’occasion également de polémiquer POUR ou CONTRE Banksy. Nous vous faisons part de nos visites des expositions Hey ! à Paris, Obey à Malaga, Nuart à Stavanger et tant d’autres. Nous avons fait un passage par l’atelier de l’artiste L’Atlas à proximité de Paris, au moment du lancement des bouteilles Perrier. Ce numéro est enfin l’occasion de se plonger dans les dernières tendances en termes de design objets avec les collaborations à ne pas manquer avec vos artistes préférés ainsi que les prints et autres éditions limitées de prestige. Pour finir, notre agenda des expositions de galeries et de musées vous permettra de ne louper aucun événement d’ici Noël !

Commandez Graffiti Art magazine #27 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Le Guide 2015 : disponible en ligne !


Guide_2015

De 108 à WK Interact en passant par Shepard Fairey, Twoone, Fintan Magee ou encore Boris Tellegen, vous saurez tout sur la scène internationale du moment. Avec Le Guide de l’art contemporain urbain 2015, Graffiti Art Magazine signe la 4e édition de son hors-série annuel dédié aux 100 artistes internationaux qui ont marqué l’année 2015 sur le marché de l’art (avec au moins une exposition personnelle en galerie dans l’année écoulée et une carrière à l’international).

Le Guide de l'art contemporain urbain 2015

Sommaire :
- Avant-propos : Pourquoi ce Guide ? Nos critères, nos objectifs…
- Introduction : l’état actuel du marché de l’art en 2014-2015
- Le prix de l’art contemporain urbain de 100 à 100 000 €
- Le Guide des collectionneurs + le test quel collectionneur êtes-vous
- 100 artistes internationaux qui ont fait l'année 2015
- L'index mondial des galeries

Disponible en librairie et sur notre boutique en ligne

— — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — — —

From 108 to WK Interact, Shepard Fairey, Twoone, Fintan Magee or Boris Tellegen, you will be aware of everything. With The Urban Contemporary Art Guide 2015, Graffiti Art puts on the 4th edition of his annual special issue dedicated to the 100 artists who hit the year 2015, worldwide, evolving on the art market (who had at least one solo show in a gallery in 2015 and have an international career).

The Urban Contemporary Art Guide 2015

Content:
- Foreword : Why this Guide? Our criterias, our aims…
- Introduction: analysis of the urban contemporary art marke
- The value of urban contemporary art, from €100 to €100 000
- The Guide of the collector
- 100 international artists who marked year 2015
- A worldwide galleries index

Available in bookstores and on our online shop

Graffiti Art #26 : en kiosques !

Graffiti_Art_Magazine_26_cover

Au sommaire de ce numéro d’été 2016, un dossier sur l’art du réel dans la peinture, du classicisme de la peinture à l’huile à un nouvel hyperréalisme à tendance surréaliste. Pour laisser votre esprit divaguer sous le parasol à la découverte de nouveaux talents artistiques, vous pourrez vous plonger dans l’interview de notre artiste de couverture, l’Américain Sam Friedman, ancien assistant de Kaws et peintre semi-abstrait à mi-chemin entre Wesselman et De Kooning, dont l’œuvre est dominée par le paysage et la nature morte. L’Allemande MadC se raconte quant à elle en nous emmenant sur le chemin de la féminité picturale et de l’abstraction acidulée, affirmant sa position d’artiste femme au sein de la scène contemporaine. Une troisième interview passionnante avec le Français Bom.K nous donne à lire son engagement artistique radical pour le dessin et la peinture, avec un travail à la sensualité étrange et morbide qui hypnotise le spectateur. On découvre au fil d’une fine analyse le portrait de l’artiste italien 2501 et sa production protéiforme allant de la peinture à l’installation, en passant par la céramique et le dessin assorti de feuilles d’or. Enfin, partons à la découverte de l’univers de Kehinde Wiley, entre peinture classique du XVIIIe siècle et icônes de la culture hip-hop, à l’occasion de sa grande rétrospective au Brooklyn Museum.
Pour être au diapason des grandes expositions de l’été, nous vous invitons à prendre part au débat pour ou contre le Pressionnisme, le fameux titre de l’exposition actuellement à la Pinacothèque qui fait tant jaser ; et à lire notre article sur l’exposition Hip-Hop, du Bronx aux rues arabes assorti d’une interview avec son de ces derniers mois, les dernières actualités du street art, les résultats des dernières ventes aux enchères et les expositions à ne pas manquer en galeries et en musées durant tout l’été.

Commandez Graffiti Art magazine #26 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #25: en kiosques !

Graffiti_Art_Magazine_25_cover

Au sommaire de ce numéro de printemps 2015, un dossier dédié à l’abstraction dans l’art urbain, mettant en scène des artistes s’exprimant dans la rue et en atelier de façon mathématique et géométrique ou encore de façon libre et jetée, tous à la recherche d’un langage universel, à l’instar de Maya Hayuk, Revok, Carl Cashman ou Jason Woodside. Partons à la découverte des artistes les plus excitants du moment, on lit une interview de Pose, artiste de Chicago à la figuration déconstruite, à mi-chemin entre Warhol et Rosenquist ; Levalet, jeune artiste parisien réalisant dans les rues de la capitale des collages à l’encre de chine, empreints d’humour et de contextualité ; et Cleon Peterson, artiste et graphiste réputé du milieu du skateboard de Los Angeles, comparse de Shepard Fairey, peignant un obscur Eldorado où désordre et pulsions inavouables se donnent libre cours dans des danses mortuaires dénuées de morale et de justice. Enfin, on se plonge dans les portraits de deux jeunes artistes montants sur la scène de l’art contemporain urbain : Ekundayo, basé à Hawaï, qui consacre son temps à une peinture semi-expressionniste et hypersensible, et Taku Obata, qui tel un samouraï du break dance, rend hommage à la culture du hip-hop, avec les techniques traditionnelles de la sculpture japonaise.
On retrouve également les plus beaux murs peints à travers le monde de ce début d’année, les dernières actualités du street art, les résultats des dernières ventes aux enchères et les expositions à ne pas manquer en galeries et en musées d’ici cet été.

Commandez Graffiti Art magazine #25 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et d'anciens numéros.

Graffiti Art #24: en kiosques !

Graffiti_Art_Magazine_24_cover

1863. Manet présente Le Déjeuner sur l’herbe au Salon des Refusés. Scandale ! Au-delà de la nudité de ses personnages, c’est le « léger » décalage qui réside dans l’œuvre qui déclenche une réaction – quelle qu’elle soit – chez le spectateur. Ce serait bien là un des ingrédients principaux d’une œuvre d’art réussie et la bonne graine de l’art moderne. S’il est rare de rire à gorge déployée devant une œuvre, c’est ce petit décalage, souvent lié à la notion de détournement, qui invite le sourire à s’esquisser sur nos lèvres. En 2015, la nudité ne fait plus scandale… quoi que… Il faudrait lire nos pages sur les scandales et polémiques de 2014 pour s’en assurer… On dit bien qu’il vaut mieux en rire que d’en pleurer, et, en effet, le dossier que nous présentons dans ce numéro nous montre à quel point le rire et l’art sont essentiels et salvateurs dans leur combinaison. Et la fusillade de Charlie Hebdo qui a lieu au moment-même où nous écrivons ces lignes nous engage à le penser d'autant plus. Moquerie, satire, caricature, humour noir… Oui, nous aimons rire des autres, même s’il vaudrait peut-être mieux parfois rire un peu plus de nous-mêmes pour avoir le recul nécessaire. Dans nos sociétés déstabilisées, c'est l’art – et la liberté d'expression – reste notre pilier. Sans rire ! Les artistes sont nos figures de proue, ils s’appellent dans ce numéro Baptiste Debombourg, Sickboy, Dem189, Hell’O Monsters et Jan Kaláb. Merci à vous, les artistes !

Commandez Graffiti Art magazine #24 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et anciens numéros. Des nouveautés arrivent tout au long de l’été !

Le Guide 2014 : disponible en ligne !

De Aakash Nihalani à Zevs, Le Guide de l'art contemporain urbain 2014 rassemble une sélection de 100 artistes issus de l'art urbain et du graffiti qui ont marqué l’année 2014 sur le marché de l’art international. Cette 3e édition s’adresse aux amateurs d’art, aux collectionneurs, mais aussi aux curieux néophytes. Ce hors-série est un vrai guide pour tout savoir sur le mouvement artistique le plus important du XXIe siècle. Où voir, où acheter de l’art urbain, quels artistes et à quel prix ? Une publication donnant à voir 500 images et à lire plus de 100 textes sur les artistes confirmés comme sur les talents émergents. Votre table basse le réclame (et votre table de nuit aussi) !

Sommaire :
- Avant-propos : Pourquoi ce Guide ? Nos critères, nos objectifs…
- Introduction : l’état actuel du marché de l’art en 2014
- Le prix de l’art contemporain urbain, de 100 à 100 000 €
- 100 artistes internationaux qui ont fait l'année 2013 - 2014
- L'index mondial des galeries (sélectionnées au tout au long de l'année par la rédaction de Graffiti Art)

Disponible en avant première et exclusivement sur notre boutique en ligne.

Guide2014_EN_Smash

From Aakash Nihalani to Zevs, The Urban Contemporary Art Guide 2014 features a sélection of 100 artists coming from street art and graffiti who hit year 2014 and international art market. This 3rd edition speaks to art lovers, collectors, and any kind of people. This special issue enables you to know everything about the most important movement of the 21st century. To know where you need to go to see and to purchase pieces of urban art, which artists and what prices for? This publication unveils 500 images and more than 100 texts about established artists and upcoming talents. Your coffee table just needs it (and your bedside table as well)!

Sommaire :
- Foreword : Why this Guide? Our criterias, our aims…
- Introduction : analysis of the urban contemporary art market in 2014
- The value of urban contemporary art, froù 100 to 100 000 €
- 100 international artists who marked year 2013 - 2014
- A wordwide galleries index (listed in 2014 by Graffiti Art’s editorial team)

Available in preview and exclusively in our online shop.

Graffiti Art #22: en kiosques

GA#22_cover

L’été s’est enfin installé et il apporte avec lui le numéro 22 de Graffiti Art, un magazine qui affiche sur sa couverture Honet, figure majeure du graffiti français. À ses cotés vous retrouverez l’intemporel talent de Dave Kinsey qui vacille entre collage cubiste et peinture surréaliste. Des toiles, mais pas que... Nous vous présentons également le roi de la « Skulpture », le Japonais Haroshi qui compose ses œuvres à partir de fragments de planches de skate. La délicatesse des géométries spatiales du jeune italien Moneyless répondent les scènes brutes et animales du tout aussi jeune Jaz.

Nous vous proposons également un dossier dans l’air du temps. En effet, en cette période estivale, un «Urban summer guide » s’imposait. C’est à travers une sélection de villes coup de cœur comme Paris, Londres, Vienne, Lisbonne, Berlin, Bruxelles ainsi que New York et Détroit pour la Côte Est, et Los Angeles et SF pour la Côte Ouest, que nous vous emmenons voir la richesse picturale de ces mégalopoles.
Bref, une bouffée d’air et de bonheur avant une rentrée qui va arriver à grands pas.
Commandez Graffiti Art magazine #22 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et anciens numéros. Des nouveautés arrivent tout au long de l’été !

Graffiti Art #21: en kiosques

Graffiti Art #21

Le numéro 21 de Graffiti Art est désormais dans tous les kiosques. Il revêt les belles couleurs du printemps sous l'égide de l’artiste américaine Maya Hayuk et vous fait voyager dans des univers parallèles grâce aux jumeaux Sobekcis qui jouent avec des associations de formes et de couleurs tout simplement magiques.

Le voyage pictural se poursuit avec “ un retour vers le futur ” à l’image de Frédéric Platéus et de ses installations déstructurées, tandis que le Hollandais Joram Roukes joue sur de grands formats à travers le morphisme de l’homme et l’animal, une vision puissante et parfois violente. D’autres comme Le Module de Zeer adaptent leur travail de rue avec intelligence dans l’espace de la galerie sans oublier le jeu urbain.

Et nous nous sommes aussi intéressés dans ce numéro à ce que l’on appelle communément le Urban Hacking ; une pratique de détournement impertinente, décalée et drôle.

Un numéro rafraichissant et printanier qui tient ses promesses avec toujours autant d’ambition.

Commandez Graffiti Art magazine #21 sur notre boutique en ligne et découvrez par la même occasion notre sélection de livres, catalogues d'expositions et anciens numéros.

Lire la suite...

Le Guide 2013 : en kiosques & en ligne !

ENKIOSQUES.jpg

Le Guide 2013 est en kiosques aujourd'hui ! Il sera prochainement disponible en librairies ainsi qu'à l'étranger, mais vous pouvez tout de même vous le procurer si vous n'êtes pas en France ou si votre marchand de journaux habituel ne le diffuse pas, en vous rendant sur notre shop en ligne.

Le Guide de l'art contemporain urbain 2013, c'est une présentation détaillée de plus de 100 artistes (reconnus comme émergents), faite d'une biographie, d'une fiche informative et d'images évidemment, de leurs œuvres récentes. C'est aussi un portrait retrospectif qui vous plonge dans le parcours de JonOne, à l'occasion de son cinquantième anniversaire. Le Guide, c'est encore des indications sur le prix de l'art contemporain urbain, pour savoir comment judicieusement acheter entre 100 et 100 000 euros, et c'est enfin un index mondial rassemblant plus de 200 galeries ; index que l'équipe de Graffiti Art a constitué, complété au long de ces deux dernières années.

Alors pour avoir un panorama complet de la scène contemporaine urbaine 2012 - 2013, pas de doutes, c'est Le Guide 2013 qu'il vous faut !

En ligne : commander Le Guide de l'art contemporain urbain 2013

Ci-dessous, jetez un œil dans Le Guide de l'art contemporain urbain 2013 !

Lire la suite...

Sortie le 31 octobre !

Imprimer

Hors série de Graffiti Art, Le Guide de l'art contemporain urbain 2013 vous présente : les 100 artistes phare du mouvement, huit talents émergents à suivre, un retour complet sur la carrière de JonOne (pour ses 50 ans) et bien d'autres surprises ! Rassemblant une sélection d’une centaine d’artistes issus de l'art urbain et du graffiti qui comptent aujourd’hui sur le marché de l’art international, Le Guide 2013 de Graffiti Art magazine s’adresse aux amateurs d’art, aux collectionneurs autant qu'aux curieux néophytes. En kiosques le 31 octobre, en vente sur note shop en ligne très bientôt et disponible dès aujourd'hui, en avant première à la galerie Openspace Paris (56, rue Alexandre Dumas, 75011 Paris).

Lire la suite...

haut de page